3 étapes vers une communication plus assertive

J’échange des emails avec une amie récemment et nous parlons de son avenir professionnel.  Dans cette échange, je note le contraste entre son humilité et son CV  ainsi que son expérience professionnelle pour le moins impressionnants.  Je lui fais remarquer et elle me répond qu’une partie d’elle se sent coupable lorsqu’elle exprime de la confiance en ses capacités.

Je commence à lui répondre en parlant de la difficulté pour les femmes à communiquer de manière assertive, étant donné qu’elles sont programmées pour ne pas le faire !  Après quelques phrases, je décide de partager cette discussion avec un public plus large via mon blog.

Les formations en communication assertives sont légion, et en fait les femmes en viennent presque à culpabiliser de ne pas posséder cette capacité si demandée.  Pourquoi est-il pour nous, les femmes, si difficile de s’affirmer avec confiance sans pour autant devenir agressives ?  Il est d’ailleurs intéressant de voir que la définition laisse entendre que si l’on est sûr de soi et confiant, il est fort probable que l’on devienne agressive…

A mon avis, il y a 3 raisons principales pour lesquelles nous, les femmes, avons des difficultés avec la communication assertive et ressentons de la culpabilité lorsque nous nous affirmons. Et donc 3 étapes à franchir pour changer notre programmation !

1)  La société en général attend des femmes qu’elles se conforment.  Elles sont éduquées avec en toile de fond le souci de prendre soin des autres avant de se soucier d’elles-mêmes. En tant qu’épouses et mères, la société attend de nous que satisfassions les besoins de nos enfants et époux avant les nôtres.  Cela devient une seconde nature  et, en groupe, nous allons penser aux autres et au système en priorité.  Ce “programme” nous empêche d’exprimer nos besoins et envies, ou nos opinions, alors si en plus on nous demande de le faire de manière assertive… ce n’est pas gagné !

2)  Nous mélangeons comportement et identité.  Lorsque nous exprimons de la confiance à l’égard de nos capacité et compétences, nous l’interprétons comme si nous parlions de notre identité, alors que ce sont deux choses très différentes.  Les comportements, compétences et capacités concernent le « QUOI » ou le « COMMENT », alors que l’identité concerne le « QUI ».  Lorsque nous exprimons de la confiance dans une capacité, nous ne faisons que constater que nous avons acquis une connaissance ou compétence, et non que nous sommes géniales ou fantastiques et que notre égo est en pleine expansion.

3)  Il est très difficile de lâcher prise sur le jugement d’autrui. Imaginons que vous réussissiez à exprimer vos besoins en envies (étape 1) et que vous sachiez différencier vos compétences de votre identité (étape 2), êtes-vous prête à ne pas prêter attention à ce qu’autrui pourrait penser à votre égard ?  Et s’ils vous traitaient d’égoïste?  Vous accusaient d’être agressive?  Arrogante? Ambitieuse? Une tueuse?  Une garce?  Une chose est sûre: vous ne pouvez pas contrôler ce que les autres disent de vous, et quoi que vous fassiez ou disiez, ils se feront une opinion de vous, dont vous n’êtes que partiellement responsable.  Soit dit en passant : ce que les autres disent de vous (en particulier les commentaires négatifs) en disent long sur LEURS espoirs, craintes et états émotionnels, et pas tant sur qui VOUS êtes.  Pensez à cela la prochaine fois que l’on vous rapporte une critique à votre sujet et interrogez-vous sur la personne qui a émis cette critique.  Cela peut parfois être extrêmement intéressant !

Et VOUS, quels sont vos obstacles vers une communication plus assertive ?  Envoyez-moi vos commentaires !

 

 

3 steps for women to become more assertive

I was emailing with a friend the other day and we were discussing her professional future.  In our conversation I realized how humble she was in spite of her incredible CV and achievements so far.  I pointed this out to her and she wrote to me that a part of her felt guilty when she expressed confidence in her skills.  I started writing to her about why I feel that it is hard for women to be assertive as we are actually programmed not to be.  After writing a few sentences I felt the urge to post a blog article and share some of my thoughts with a wider audience.

Courses about assertiveness abound, and actually as a woman you might almost feel guilty if you lack this much demanded skill. So why is it so hard for us to be self-assured and confident without being aggressive (common definition).  By the way, it is interesting that the definition implies that if you are self-assured and confident, it is highly likely that you will also be aggressive.

I think there are 3 main reasons why we, women, have difficulty being assertive and feel guilty when we are. And hence 3 steps to take in order to reverse the programme!

1)  Society in general expects women to be compliant.  Women are programmed to take care of others before worrying about themselves.  As wives and mothers, society expects us to satisfy our kids’ and husbands’ needs before our own.  This quickly becomes a natural trait and, in groups, we tend to satisfy other people’s or the system’s needs first.  This “programme” stops us from expressing our needs and wants, or opinions, let alone in an assertive way.

2)  We mix up behavior and identity.  When one expresses confidence in one’s skills, it’s like we are making a statement about our identity, although these are two very different things.  Behaviours, skills and competencies relate to the “WHAT” and the “HOW”, whereas identity has to do with the “WHO”.  Basically when you express confidence in your ability to do certain things, you merely indicate that you have successfully acquired a knowledge or competence, and not that you are great or fantastic and flying high on an ego trip. This is true for both women and men of course.

3)  It is very hard to let go of other people’s judgment. Let’s assume that you manage to reprogramme yourself to express your needs and wants (step one), and not confuse skills and identity (step 2), are you ready to not care about what other people may think or say about you?  What if they say that you are selfish?  Arrogant?  Aggressive?  Ambitious?  A killer?  A bitch?  One thing is for sure:  you can’t control what people think or say about you and whatever you do or say, they will have an opinion about you, for which you are not 100% responsible.  And by the way, what people say about you (especially negatively) says a lot about THEIR hopes and fears or emotional states, and not so much about who you are. Think about this the next time you hear criticism about you and ask yourself what this says about the person expressing it. It is quite an interesting exercise, I assure you!

So what stands in YOUR way to becoming more assertive and confident? I’d love to have your comments!